D'où viennent les noms des plantes ?

Dans chaque région du monde, pour parler d'une chose ou une autre (et ici pour parler des plantes),  les hommes leur ont attribué un nom.
Ils peuvent être très imagés.

Il s'agit des noms familiers, régionaux que les scientifiques ont appelé "vulgaires". Ces noms familiers sont souvent très évocateurs d'une ou plusieurs caractéristiques :

la forme : par exemple, le bois de piment (Geniostoma borbonicum), la forme des fruits font pensé à des petits piments;
la couleur : celle des feuilles, de la fleur, du fruit ou autre, par exemple, mahot rose;
le parfum : bois de mangue marron;
une particularité : le change écorce (Aphloia theiformis) parce qu'il renouvelle son écorce.
Quelquefois, une même plante peut avoir des noms différents suivant la région, ainsi on appellera Acalypha integrifolia, bois de Charles dans un endroit et bois de violon dans un autre.
D'autres exemples :

Nuxia verticillata : le bois maigre de la Réunion est appelée bois de banane à Maurice.
le bois de banane de la Réunion est appelée bois blanc à Maurice.
Pour les botanistes du monde entier, il a fallu élaborer un langage commun pour parler des plantes. En 1753, le suédois Carl Von Linné a le premier établi un système de classification rigoureux. A partir d'une observation attentive des tiges, des feuilles, des racines et surtout des fleurs, il a d'abord regroupé les plantes en familles, puis en genre et enfin en espèce.
Exemple : Le change écorce = famille des flacourtiacées, genre : Aphloia, espèce : theiformis.

June 2018
M T W T F S S
28 29 30 31 1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 1